Chiffres clés

135 GWH/an   d’énergie fournie par Alcea au réseau de chaleur
17 000 équivalents logements bénéficiaires en 2012
41 000 en 2017
86 000 barils de pétrole économisés chaque année


En savoir plus :

Sur le réseau de chaleur

alcea 2013 05-32

alcea 2013 05-29

alcea 2013 05-35

alcea 2013 05-48

 

L'énergie

> Réseau de chaleur

Produire de l’énergie avec nos déchets

Dans le domaine des énergies renouvelables, nos déchets jouent un rôle clé. A Nantes, ils sont utilisés à grande échelle, en remplacement des énergies fossiles, pour chauffer des logements collectifs, une piscine, des écoles ou le CHU. Dans le cadre de son plan climat territorial et de sa politique publique de l’énergie, Nantes Métropole développe deux réseaux de chaleur, celui de Bellevue et le réseau Centre-Loire.

Le réseau de chaleur Centre-Loire, véritable chauffage central à l’échelle de l’est de la ville, est alimenté par l’eau chaude produite par Alcea. Il dessert aujourd’hui 17 000 équivalents logements et s’étend sur 22 km. A l’horizon 2017, il va être allongé de près de 70 km avec l’objectif de fournir plus de 41 000 logements, et va bénéficier de la construction de deux chaufferies bois.
> Avec environ 90 km, le réseau Centre Loire sera le 3e plus grand réseau de chaleur de France.

Deux acteurs sont au service de Nantes Métropole pour assurer le fonctionnement du réseau de chaleur Centre-Loire :

  • Alcea, groupe Séché Environnement, fournit 85% de l’énergie au réseau ;
  • Cofely services, groupe GDF Suez, produit le complément d’énergie et exploite le réseau.

Comment fonctionne le réseau de chaleur ?

Le réseau Centre-Loire alimente en chaleur chaque bâtiment ou groupe de bâtiments, sous forme d’eau surchauffée sous pression, et à débit variable suivant la saison. L’eau chaude circule dans des canalisations enterrées.

85% de l’énergie fournie au réseau de chaleur proviennent d’Alcea.
On utilise l’énergie produite par la combustion des déchets ménagers pour chauffer l’eau, transportée par le réseau de chaleur depuis Alcea jusqu’aux logements.

> La quantité de chaleur fournie au réseau par Alcea s’élève à environ 135 GWh/an soit l’équivalent de 17 000 logements.

Les réseaux de chaleur : de nombreux atouts

Préserver les ressources naturelles : l’utilisation d’énergies de récupération comme la chaleur de l’incinération des déchets ménagers permet d’économiser les énergies fossiles (pétrole, gaz…) et donc de préserver les ressources naturelles de la planète.

Appliquer le Grenelle Environnement : un réseau de chauffage urbain produit 20 % de moins de CO2 que l’équivalent en chaudières individuelles, et contribue donc activement à la lutte contre le réchauffement climatique.

Réduire les nuisances : un réseau urbain permet d’économiser des milliers de chaudières individuelles et de cheminées en ville. La centralisation de la production permet en outre de mieux contrôler les rejets et les effluents.

Valoriser les ressources locales : le bouquet énergétique (sources d’énergies utilisées par le réseau urbain) exploite de manière optimale les ressources locales : localisation d’Alcea à proximité du réseau de chaleur.

Utiliser au mieux les énergies renouvelables : grâce à leur dimension, les réseaux de chaleur sont un des principaux vecteurs d’utilisation des énergies renouvelables et de récupération.